samedi 19 septembre 2015

Entre Tout et Rien.

En ces années là et plus précisément en 1995, tout aurait été encore certainement possible.
Mais à l'approche de la cinquantaine, à cette époque là, tous nos projets étaient encore un tant soit peu réalisable.
On pouvait encore croire à limaginable et à la réalisation de nos rêves les plus fous, ceux que l'on avait pas encore mis à l'épreuve du temps.
Quand je dis les plus fous, j'entends par là en grande partie tous ceux que l'on avait tardé à mettre en oeuvre depuis notre naissance.
Car, pour les autres, ceux par lesquels nous étions passés dans nos jeunes années, il était dorénavant trop tard pour les remettre en question.
Je m'étais d'ailleurs très vite aperçu depuis des années que peu de choses avait changé vraiment et qu'en fait les générations se suivent et restent accrochés aux naissances, à la vie et de temps à autre à celles et ceux qui nous quittent.
Allez savoir pourquoi ?
En fin de compte, les années passent inexorablement et dans tous les cas ce sont beaucoup de petits riens qui font de nos vies, bien peu de choses.


Ecrit par mes soins  lors de l'atelier d'écriture de Plazac  en septembre 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire